Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Management de la mobilité > Rythmes urbains

> Recherche détaillée

Analyse comparative des usages et pratiques de la ville Opération’ En ville, sans ma voiture ? ’ du 22 septembre 1999

ETUDE

Quelles sont les modifications de l’usage des espaces publics durant cette journée : repérer les modifications de la fréquentation piétonnière et de l’usage des espaces publics, entre une journée témoin et la journée ’En ville, sans ma voiture ?’, et conforter la connaissance du vécu des usagers.

Année d'élaboration :

1999

Méthodologie

Analyse comparative : étude de cas qualitative et quantitative, d'enregistrements vidéo permettant d'obtenir une information systématique, sur 3 villes entre journée témoin et journée'sans voiture'. Analyse de contenu : table ronde sur le vécu des changements induits. Résultats

Résultats

Table Ronde : - La ville idéale s'accompagne d'oppositions, entre espace perçu de plaisir et de loisir ou espace économique. - Pour améliorer les déplacements en ville, des mesures, devraient être prises tant sur l'offre de transports alternatifs (missions de la collectivité) que pour inciter à changer les habitudes de déplacement (démarche individuelle). - La journée du 22 septembre doit s'inscrire en écho, en conformité et en cohérence avec les décisions prises et les actions menées en matière d'infrastructures de transport et de transports collectifs, au niveau national et local. - Emergence d'un paradoxe entre le désir d'une meilleure qualité de vie et l'attachement aux libertés individuelles actuellement encore fortement associées à la voiture. - Ambivalence vis-à-vis de la journée 1999 qui satisfait le désir social de bien faire, mais se heurte aux difficultés pour changer d'habitudes. - Nécessité d'une démarche commune entre centre ville, périphérie et villes du même bassin. Observations et comptages concernant les piétons : - Augmentation très significative du nombre d'enfants dans une ville sécurisée. - Augmentation des déplacements en groupes mieux constitués, et en famille. - Fréquentation variable selon les sites et les heures (Castres : +50%, Chambéry : -6%) - Appropriation plus systématique par les piétons de la chaussée. - Ambiance sonore modifiée et diversifiée. Concernant les modes de déplacements offrant une alternative à la voiture : - Forte augmentation du nombre de bicyclettes et de rollers, mais respect moindre des règles de circulation. - Usage plus limité et le plus souvent ludique, des rollers ou des skate-boards. - Absence de réels conflits d'usages entre piétons et rollers ou bicyclettes - Véhicules motorisés en minorité mais incitant à la vigilance. - Respect parfois moindre de l'interdiction d'accès de la part des deux roues motorisés. La perception des limites de cette journée peut être considérée comme un signe de maturation et d'une prise de conscience de la nécessité d'actions fortes et prolongées, au niveau individuel et collectif (extension du périmètre, fréquence plus élevée, mise en place d'offres alternatives de déplacements...), conformes à la loi sur l'air. Enfin, la sensibilisation des enfants a peut-être constitué un des atouts majeurs de cette année.

Contacts

  • Nom/Titre : Bruno VINCENT
  • Organisme : Bruno Vincent Consultants
  • Adresse : 28 rue Arago 69100 Villeurbanne

Document(s) disponible(s)

060-S99MT54.pdf - 1 octets