Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Modes doux > Vélos

> Recherche détaillée

Analyse de l’expérience de villes étrangères dans le domaine des déplacements non motorisés

ETUDE

Les travaux de recherche menés par 4D / Altermodal dans le cadre du groupe ’ Déplacements non motorisés ’ du PREDIT (1996-2001) visaient à comprendre comment un certain nombre de villes européennes a pu augmenter ou maintenir leurs parts modales dans des proportions favorables aux déplacements ’ doux ’ (vélo, marche, transports en commun). Les six villes européennes qui ont fait l’objet d’enquêtes de terrain auprès d’acteurs multiples (pouvoirs publics, milieu associatif, entreprises privées,...) sont Heidelberg et Fribourg (Allemagne), Graz (Autriche) Livourne, Ferrare et Bologne (ltalie). Ces villes présentent en effet des répartitions modales enviables pour une mobilité durable (ex. : 10 à 30% des déplacements se font à vélo, 15 à 30% à pied).

Année d'élaboration :

2001

Méthodologie

Les monographies approfondies réalisées et les analyses thématiques transversales qui s'en dégagent soulignent des dynamiques plurielles (dimensions géo-culturelles et socio-historiques) qui présentent toutefois un certain nombre de traits communs : sensibilité de la population à l'environnement, vigueur du milieu associatif, élus ou services administrateurs porteurs. Elles permettent de saisir les mutations passées et les mécanismes en cours, et précisent notamment les ruptures de tendances et le jeu des acteurs qui ont permis ces résultats d'une mobilité plus compatible avec un développement durable.

Résultats

Les travaux portent une attention toute particulière à quelques thèmes centraux tels que la maîtrise de l'urbain, le travail en réseau et l'articulation des politiques, les processus de participation et de concertation, les méthodes de suivi et d'évaluation, les aménagements et mesures propres à chaque mode ainsi que le repérage d'une éventuelle ' chaîne écomobile '. Mais ils mettent aussi en évidence plusieurs freins au développement des modes non motorisés, plusieurs difficultés auxquelles sont confrontées ces villes, comme la périurbanisation, la plus ou moins forte opposition du milieu économique, ou bien encore les incohérences des politiques menées. L'un des principaux enseignements qui ressort de ces travaux est l'existence d'un véritable ' parcours initiatique ' pour les villes qui se lancent dans des actions visant à minorer les déplacements privés motorisés. Il semble en effet que toutes les villes étudiées aient fait l'acquisition d'un savoir-faire, d'une image de marque, d'un changement des mentalités et des comportements, d'un souci du qualitatif, autant d'atouts synonymes d'une certain maturité. Celle-ci s'exprime généralement par une approche de plus en plus globale des enjeux urbains et donc par une plus forte articulation des politiques (transport, énergie, développement économique, politiques sociales, etc.). Il est indéniable qu'un certain nombre de villes françaises se sont déjà engagées sur un tel cheminement : pour ces villes, mais aussi, et surtout pour les autres qui accusent un ' retard ' plus sérieux, les expériences européennes, et en particulier celles analysées ici, peuvent servir de repères.

Contacts

  • Nom/Titre : Laurent COMELIAU
  • Organisme : Association 4 D - Altermodal
  • Adresse : 7 Impasse Charles Petit ,75011 Paris
  • Email : association4d@globenet.fr