Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Marchandises > Logistique

> Recherche détaillée

Commerce électronique et nouvellesformes d’organisation dans le secteur de la distribution industrielle européenne

ETUDE

Alors que l’approche médiatique du commerce électronique met le plus souvent l’accent sur les produits de grande distribution à destination du grand public (typiquement les livres et les CD, les produits alimentaires...), les volumes de transaction les plus importants et les effets structurels les plus marquants pour la logistique et le transport s’opèrent plutôt sur des secteurs de distribution moins connus car relevant de produits techniques spécialisés et de marchés professionnels interentreprises.

L’objectif de cette recherche est donc de situer et d’analyser les évolutions qui accompagnent le déploiement de Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) dans la distribution industrielle.

Il s’agit, plus précisément, de comprendre d’une part comment les entreprises de cette filière se saisissent des technologies de l’Internet, notamment par le développement de plates-formes électroniques de marché (PDME), et d’autre part quelles sont les nouvelles formes d’organisation et de marché qui émergent dans ce contexte.

Pour étudier l’influence des TIC dans les filières industrielles et sur la logistique, le secteur de la distribution de composants techniques en Europe s’est avéré tout particulièrement intéressant.

Ce marché de biens industriels intermédiaires concerne en effet presque tous les secteurs industriels et touche à la fois des très grandes entreprises (fabricants de composants techniques et grands donneurs d’ordre) et des PMI (producteurs, distributeurs, clients ou logisticiens).

La distribution industrielle est de ce fait omniprésente dans les plates-formes de marché , elle peut susciter un important effet de levier et s’avère exemplaire des évolutions récentes auxquelles sont confrontées aujourd’hui la logistique et l’organisation du transport de marchandise.

Année d'élaboration :

2003

Méthodologie

Pour explorer et rendre compte d'un secteur très mal connu et documenté, nous nous sommes appuyés sur des dispositifs complémentaires : analyse économique et structurelle du cadre d'ensemble de la filière industrielle et de la chaîne de valeur, monographies d'acteurs du secteur (distributeurs et producteurs notamment), analyses de plusieurs configurations de plates- formes électroniques. Nous avons mobilisé, pour ce faire, différents matériaux et données d'observations : plusieurs dizaines d'entretiens ont été menés auprès des principaux acteurs de la distribution industrielle (fournisseurs -distributeurs - clients ou logisticiens, au niveau de leurs PDG, responsables achat, directeurs marketing, , responsables logistiques etc.) , une recherche-action a été effectuée dans le cadre de la conception et du lancement d'un projet de plate-forme électronique de marché interentreprises, un suivi documentaire permanent a enfin été réalisé. La recherche s'est inscrite, dès le départ, dans un cadre proprement européen et une perspective comparative reposant sur trois pays : la France, l'Italie et l'Allemagne.

Résultats

Le développement des plates formes de marché électronique (PDME) constitue un bon analyseur de l'émergence des TIC : il affecte toute la chaîne de valeur (de l'amont à l'aval) et tout le spectre de l'activité de distribution industrielle (de la transaction à la livraison), en s'articulant très directement avec la gestion et l'organisation territoriale de la logistique. La distribution industrielle s'est appuyée sur les TIC pour opérer de nouvelles structurations de la filière (développement des réseaux et des groupements de partenaires), pour redéfinir les bases territoriales de compétences et d'activité (caractère généraliste/ spécialisé et étendue des marchés de référence), pour déployer de nouveaux services (catalogues électronique, transactions, services logistiques, services à valeur ajoutée)et définir de nouvelles formes de distribution (plates-formes de marché, dépôts centraux). Les TIC sont donc envisagées par les acteurs de la filière dans plusieurs perspectives : un outil de gestion pour mieux coordonner la distribution, un instrument de diversification pour gagner des parts de marché et fidéliser les clients, un support d'entrée dans la filière pour de nouveaux entrants et de nouveaux modèles d'affaires. Sous l'effet des TIC, à côté des types traditionnels de distributeur (généraliste, spécialisé, groupement d'achat), d'autres formes ont ainsi émergé (intermédiaire virtuel) ou se sont renforcées (vépéciste). Les PDME, sont principalement mobilisées dans les relations entre le fabricant et le distributeur (au profit des premiers), et entre les distributeurs et les clients (au profit de ces derniers qui cherchent à réduire le nombre de fournisseurs et les coûts de gestion de leurs achats). Elles sont par contre faiblement présentes entre les distributeurs et les transporteurs : les PDME n'intègrent pas directement de fonctions logistiques même si leur offre met, parallèlement, l'accent sur la qualité des services de livraison. Deux grandes logiques de distribution physique émergent dans ce contexte : une logique globale de type 'grande distribution' impliquant davantage des grands transporteurs qui se sont déjà appropriés les TIC, une logique locale et de proximité, liée à la distribution spécialisée, mobilisant les petits transporteurs mais sous la responsabilité et la coordination des distributeurs industriels.

Contacts

  • Nom/Titre : Pierre-Jean BENGHOZI
  • Organisme : ARMINES - Centre de recherche en gestion de l'Ecole polytechnique
  • Adresse : 1, rue Descartes, 75005 Paris
  • Email : benghozi@poly.polytechnique.fr

Document(s) disponible(s)

204-R00MT58.pdf - 1 octets