Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Transport et aménagement > Formes urbaines

> Recherche détaillée

Définition d’une typologie de la mobilité adaptée à la modélisation de la demande de transport dans les agglomérations françaises

ETUDE

Les difficultés rencontrées dans la modélisation des déplacements urbains résident principalement dans la modélisation de la demande, les modèles à quatre étapes nécessitant la classification des individus en catégories homogènes en termes de mobilité. Devant le peu de travaux consacrés à une telle approche en France, cette recherche s’efforce d’esquisser une telle typologie à travers les cas concrets d’agglomérations françaises (enquêtes ménages 1985 et 1995 de Lyon et enquête 1992 de Grenoble).

Année d'élaboration :

2001

Méthodologie

1. Construction des typologies de mobilité pour les trois premières étapes de modélisation : génération, distribution et choix modal, avec des méthodes statistiques appropriées : analyse de variance (test de Fisher) pour la génération et analyse de contingence (test de Chi2) pour la distribution et le choix modal. 2. Apurement des fichiers des deux enquêtes-ménages 1985 de Lyon et 1992 de Grenoble, et construction des fichiers en boucle. 3. Comparaison des indicateurs globaux de mobilité entre les trois enquêtes-ménages (1985 et 1995 de Lyon, 1992 de Grenoble). 4. Application des typologies construites à partir de l'enquête-ménages 1995 de Lyon à l'enquête 1985 de Lyon pour tester la stabilité temporelle et à l'enquête ménages 1992 de Grenoble pour tester la stabilité spatiale.

Résultats

La construction des typologies de mobilité a mis en évidence les aspects suivants : - pour l'étape de génération, les classes obtenues sont statistiquement homogènes pour les motifs contraints (travail et école) et leur nombre reste faible. - pour l'étape de distribution, peu de variables ont été mises en évidence à cause d'une faible corrélation entre la localisation des activités et des services et les caractéristiques socio-économiques des individus , - pour l'étape de choix modal, les deux variables qui ressortent le mieux sont la motorisation et le type de flux, et ce quel que soit le motif. La recherche a démontré la pertinence du choix de se limiter à un petit nombre de critères dans la modélisation. Il n'est pas véritablement opportun d'envisager l'introduction de nouvelles variables dans les enquêtes-ménages pour tenter d'améliorer la pertinence de typologies en mobilité urbaine. La stabilité temporelle et spatiale des typologies est vérifiée pour l'étape de génération quel que soit le motif considéré, cette stabilité existe à deux niveaux : nature des classes et nombre de boucles au sein de chaque classe. Cette stabilité est également confirmée pour l'étape de choix modal où les variables les plus discriminantes demeurent identiques (type de flux, taux de motorisation) pour tous les types de boucles.

Contacts

  • Nom/Titre : Cunxiao ZHANG
  • Organisme : ISIS
  • Adresse : 4 rue des Cuirassiers,69428 Lyon cedex 03
  • Email : c.zhang@isis.tm.fr