Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Transport et aménagement > Formes urbaines

> Recherche détaillée

Des politiques locales de déplacements urbains en quête de cohérence et de coordination : le PDU de LYON

ETUDE

La recherche a pour objectif d’évaluer l’efficacité du Plan de Déplacement Urbain de Lyon dans sa cohérence à la fois sectorielle (c’est-à-dire tenant compte de l’ensemble des modes de transport) et territoriale (c’est-à-dire articulant les logiques d’actions entre le secteur de l’urbanisme et celui des déplacements sur un territoire donné).

Année d'élaboration :

2003

Méthodologie

La méthode mise en ouvre s'appuie sur 'l'analyse structurale de réseau'. Il s'agit de déterminer quels sont les acteurs parties prenantes dans l'élaboration du PDU de Lyon, leurs caractéristiques propres et les relations qu'ils entretiennent. Cette analyse est effectuée dans la durée, où l'on examine l'évolution des relations entre les différents acteurs et les prédominances éventuelles de certains d'entre eux, telle qu'elle apparaît au cours du processus d'élaboration du PDU. Deux vagues d'enquêtes, téléphoniques et/ou en face-à-face et élaborées par l'équipe de recherche, ont été réalisées auprès d'une cinquantaine de personnalités impliquées dans le secteur des transports sur l'agglomération lyonnaise : personnages politiques, techniciens des secteurs public et privé, représentants d'associations. Les enquêtes ont ensuite été traitées à l'aide d'un logiciel spécialisé pour l'analyse structurale de réseau.

Résultats

Il est apparu que : - la démarche PDU, menée sur Lyon en 1996 suite à la loi sur l'air, a effectivement constitué une opportunité pour faire échanger les différentes parties prenantes et créer une façon commune d'aborder les problématiques de transport et déplacements. - en contrôlant l'information et les décisions, le SYTRAL et, dans une moindre mesure la COURLY, ont pris une importance croissante dans l'organisation des déplacements sur l'agglomération de Lyon, au détriment notamment des services déconcentrés de l'Etat, y compris dans leur fonction d'expertise. - l'objectif affiché du PDU (diminuer la part modale de la voiture) se heurte à des logiques totalement différentes au niveau même où il doit être mis en oeuvre : la commune, voire le quartier. Les maires gèrent 'au jour le jour' les multiples contraintes auxquelles ils sont soumis, dans des domaines très différents (ségrégation sociale, chômage, insécurité...). Pénaliser la circulation automobile est une contrainte supplémentaire. De fait, les propositions du PDU (2 lignes de tramway) constituent une solution plus facile à traiter techniquement (la technologie est au point, le nombre d'acteurs est réduit), plus visible politiquement (la médiatisation et la reprise politique ont été très importantes) et qui draine en outre des aides financières de l'Etat. En résumé, il y a bien eu amélioration des échanges et progression d'une réflexion commune en matière de déplacements sur l'agglomération lyonnaise mais les réponses apportées pour la mise en ouvre du PDU restent traditionnelles.

Contacts

  • Nom/Titre : Bernard JOUVE
  • Organisme : ENTPE laboratoire RIVES
  • Adresse : rue Maurice Audin 69518 Vaulx en Velin cedex