certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Sécurité et sûreté > Sécurité routière

> Recherche détaillée

Disparité des espaces du risque routier

Analyse bibliographique s’appuiant sur la littérature portant sur le thème de l’inégalité sociale et mobilité.

L’analyse bibliographique s’appuie sur la littérature portant sur le thème de l’inégalité sociale et mobilité. Ces travaux ont diverses sources, en particulier, le rapport du CNT, celui du séminaire organisé par le CERTU, les résultats de l’appel d’offre du programme du PUCA - Predit déjà mentionné, les travaux de thierry Saint Gérand et d’autres auteurs, les recherches commandées par la DSCR sur l’insécurité dans les quartiers de la politique de la ville, les travaux de Ville en Mouvement... Elle porte également sur les différenciations spatiales de l’insécurité liées à des caractéristiques comme la distance au centre, la forme urbaine, la présence de commerces.

La question des échelles est essentielle pour cette analyse. La disponibilité des données contraint cependant fortement les possibilités d’étude à des niveaux très fins. L’INSEE fournit des données à l’échelle de l’IRIS qui est la plus fine disponible.

Les terrains seront choisis parmi les zones urbaines sensibles (ZUS) concernées par la politique de la ville. Dans un deuxième temps, d’autres quartiers seront sélectionnés, dans lesquels les habitants ont des revenus supérieurs, mais dont les caractéristiques physiques pourront permettre des comparaisons. En particulier, les ZUS et les Zones de Contrôle seront contguës pour permettre des accès comparables aux ressources spatiales.

Le système d’analyse spatiale déjà réalisé contient d’ores et déjà un certain nombre de données permettant de décrire les caractéristiques physiques de l’espace. Les caractéristiques sociales sont directement accessibles par les données de l’INSEE à l’échelle de l’IRIS. Ces données (âge, sexe, CSP...) seront reliées aux caractéristiques de l’insécurité.

Les données accidents peuvent venir du fichier de LMCU (Lille Métropole Communauté Urbaine) déjà inclus dans le système d’analyse géographique. Elles seront complétées par les données des BAAC. Une sélection de procès-verbaux sera réalisée à l’aide du dispositif TransPV. Plusieurs dispositifs seront mis en place pour repérer les accidents impliquant les habitants des quartiers étudiés.

Des entretiens auprès des acteurs communaux des Unités Territoriales et des Unités Centrales du LMCU porteront sur l’image des quartiers, les aménagements et les stratégies de traitement à moyen et long terme des espaces publics.

Le dispositif méthodologique mis en place permettra ainsi de répondre aux différentes dimensions de l’analyse territoriale de la sécurité, sous l’angle des inégalités. Pour être complet, trois aspects complémentaires seront regardés :

- les caractéristiques de l’insécurité dans les espaces (quartiers) étudiés,

- les caractéristiques des accidents impliquant les habitants de ces espaces dans le périmètre de la Communauté Urbaine, afin de relier l’insécurité à la mobilité,

- les options prises en matière d’aménagement, compte tenu des caractéristiques sociales et de la morphologie spatiale, et leur incidence sur les types d’insécurité et le niveau de sécurité.

Document(s) disponible(s)

383.1 ko

Recherche et Synthèse n° 45 de juin 2008