Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Transport et aménagement > Formes urbaines

> Recherche détaillée

Forme urbaine et déplacements à l’échelle de l’agglomération

ETUDE

Il s’agit d’identifier les outils d’intervention pour recréer les conditions d’une mobilité économe. Le problème posé est celui de la recomposition de l’agglomération vers un schéma rapprochant géographiquement les différentes fonctions urbaines. Les actions menées dans les pays de l’Europe du nord ont une large avance sur les pratiques françaises. Cette recherche, à caractère bibliographique, s’attache à décrire les politiques menées en Suisse, aux Pays-Bas, en Allemagne, au Danemark et au Royaume-Uni, pour lutter contre l’étalement urbain. Elle a pour objet :
- de recenser les principaux titres,
- d’analyser les mesures appliquées, ou proposées,
- d’identifier celles qui semblent adaptables au contexte français.

Année d'élaboration :

2003

Méthodologie

Trois ouvrages de synthèse ont d'abord permis d'aborder une information foisonnante et de disposer d'une grille permettant d'organiser les données recueillies par la suite. L'information disponible a été restituée, d'une part, à travers cinq monographies décrivant les systèmes adoptés par les différents pays étudiés, d'autre part, par des fiches concernant les principales mesures : - les stratégies de densification, - les outils réglementaires et institutionnels, - les outils d'intervention économique, - les politiques des infrastructures.

Résultats

Le même modèle d'organisation de la ville est commun aux cinq pays étudiés. Dans les propositions formulées par nos trois auteurs de référence, comme dans les politiques mises en place par les cinq pays, la ' ville compacte ' est le maître mot : densification des pôles existants et organisation de l'urbanisation autour des axes de transport collectif, schémas directeurs ' en doigts de gant '. De nombreuses informations et recommandations concernant la déclinaison et la mise en œuvre du concept ont été puisées dans la littérature étrangère. On peut citer, les politiques d'implantation commerciales menées dans certaines villes suisses et allemandes, les observatoires de l'évolution du territoire et les indicateurs mis à jour, les politiques d'aménagement volontaristes en faveur des modes de déplacement alternatifs à Berne ou à Copenhague et les nouveaux quartiers urbains denses qui se développent dans de nombreux pays européens. On peut classer ces nouveaux quartiers en deux catégories, en fonction du ratio de stationnement autorisé, les quartiers denses et les quartiers sans voitures, sachant que dans les deux cas diverses formes ont été expérimentées. La réduction de la charge foncière, obtenue par l'absence de stationnement, se traduit par la diminution du coût des logements et la possibilité de disposer d'équipements supplémentaires. Le niveau d'efficacité des stratégies mises en place semble dépendre, d'une part, du maintien sur le long terme des orientations définies, d'autre part, de la cohérence des politiques sectorielles. La contribution des outils économiques constitue pour tous les auteurs une priorité, accent mis sur les aides et subventions, préconisation du modèle d'impôt foncier danois basé sur la valeur vénale. Les évaluations disponibles sont relativement optimistes. Toutefois, à l'exception de la Suisse, ces politiques sont trop récentes (moins de vingt ans) pour que des résultats significatifs soient visibles sur la morphologie urbaine. Il semble que le principal obstacle, à l'étranger comme en France, réside dans la difficile reconnaissance des enjeux de l'étalement urbain. L'argumentaire relevé à l'occasion de cette recherche est très utile.

Contacts

  • Nom/Titre : Anne FAURE
  • Organisme : ARCH'URBA
  • Adresse : 8 rue Primatice, 75013 Paris
  • Email : archurba@free.fr