Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Marchandises > Logistique

> Recherche détaillée

Impacts des NTIC sur les modèles logistiques du commerce électronique : nouveaux métiers, nouvelles formes d’intermédiation

ETUDE

Le projet vise à analyser l’impact des NTIC sur les métiers du logisticien en l’analysant en association avec les nouveaux modèles de commerce électronique. Il vise à mettre en évidence la cohérence de plusieurs modèles logistiques correspondant à plusieurs modèles d’affaires des sites de commerce électronique. Pour mettre en relief les différents modèles nous avons porté nos investigations sur trois domaines sensiblement différents. Des produits d’épiceries (logique de G.PA. en GSA), des produits gris (pionner dans le développement du commerce électronique permettant de poser la question d’intermédiation) et des produits textiles (problématique E. C. R., nouveaux modèles de confection/diffusion). Ces études sectorielles ont donné lieu à une analyse des différents modèles logistiques correspondant à divers formats de commerce recourrant à l’Internet dans le cadre de la distribution finale (B2C). On tente d’en dégager des conclusions en matière de demande de services logistiques et de transport.

Année d'élaboration :

2003

Méthodologie

La recherche a donné lieu à la réalisation de 40 études de cas approfondies dans les trois domaines précités. Les entretiens avec les différents acteurs de la chaîne commerciale (fournisseurs, intermédiaires, commerçants, logisticiens) ont eu pour fonction d'établir d'établir des faits saillants permettant d'établir une comparaison entre les modèles afin d'échapper ainsi à logique monographique. Le cadre d'analyse retenu relève du courant institutionnaliste. Il permet de repenser la question de la coordination en mettant en relief les investissements spécifiques et les supports nécessaires au jugement permettant apprentissage et transport des modalités de gestion dans des situations équivalentes.

Résultats

Trois principales dimensions sont mises en évidence dans le rapport ' Sur le plan technique, il apparaît que l'un des goulets d'étrangement essentiel du commerce électronique se situe dans la gestion du dernier kilomètre , notion qui recouvre la préparation des colis (éclatement), leur livraison, la gestion des retours et le service après vente. Parce que ces opérations sont spécifiques à la vente à distance, des solutions techniques nouvelles doivent être mises en œuvre et souvent inventées. Plus les produits à livrer sont spécifiques et complexes, plus les investissements requis sont importants et risqués (compte tenu de l'incertitude concernant le développement du marché). Cela explique le faible développement du commerce électronique et le peu d'empressement des logisticiens et transporteurs à proposer des prestations de service sur mesure. ' Sur le plan marketing, la problématique du commerce électronique en matière logistique est de parvenir à fournir un rapport qualité/prix acceptable pour les utilisateurs des services en ligne. Il en résulte une forte différenciation entre des services privilégieant une stratégie de coût bas - et recourrant en matière logistique à des solutions banalisées - et des services à valeur ajoutée - poussant les cybercommercant à l'intégration des prestations logistiques ou au développement de partenariat avec des prestataires spécialisés. Dans ce dernier cas, cependant, le niveau des investissements requis conduit le cybercommercant à concentrer ses activités sur un faible nombre de zones urbaines. ' Sur le plan organisationnel, la mise en œuvre de modèles de commerce électronique repose à la fois sur la disponibilité d'une offre logistique adaptée et sur les modalités de coordination requises entre le cyber-marchand et les prestataires logistiques. o La première dimension conduit à souligner que compte tenu de l'étroitesse du marché et des incertitudes qui pèsent sur son développement, peu de prestataires sont prêts aujourd'hui à réaliser les investissements spécifiques requis , obligeant les cyber-commercants à internaliser la logistique, hormis dans les cas où leur stratégie marketing permet de se passer d'une offre sur mesure (e. g. habillement). o La seconde dimension renvoie à la question de l'intégration informationnelle avec le ou les partenaires logistiques. Il s'avère que souvent ces derniers ne sont pas en mesure d'offir un niveau satisfaisant d'intégration informationnelle avec le cyber-commercant du fait du sous-développement de leurs systèmes d'information.

Contacts

  • Nom/Titre : Eric BROUSSEAU
  • Organisme : Université de Paris X - FORUM, Bâtiment K
  • Adresse : 200 avenue de la république 92001 Nanterre Cedex France
  • Email : eric@brousseau.info

Document(s) disponible(s)

205-R01MT03.pdf - 1 octets