Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Modes doux > Vélos

> Recherche détaillée

Indicateurs pour des aménagements favorables aux piétons et aux cyclistes

ETUDE

Les usagers non motorisés restent aujourd’hui les parents pauvres des politiques de déplacements urbains. Malgré les bonnes intentions affichées, ils héritent encore le plus souvent des espaces que la gestion prioritaire du trafic motorisé a bien voulu leur laisser. En retour, une insécurité routière croissante dissuade les usagers les plus vulnérables à se déplacer à pied ou à vélo et les conduit à se rabattre vers les modes motorisés.

Pour réaliser un diagnostic de l’état des aménagements piétonniers et cyclables dans un quartier ou une ville puis, effectuer un suivi d’une politique d’aménagements viaires plus favorable aux piétons et aux cyclistes, il convient de disposer d’outils d’évaluation simples et robustes, comme il en existe pour bien d’autres thèmes (les transports collectifs, la politique du logement ou la pollution de l’air...). La solution la plus évidente consiste à élaborer un ensemble d’indicateurs pour des aménagements favorables aux piétons et aux cyclistes.

La recherche s’est efforcée non seulement de proposer une cinquantaine d’indicateurs reposant chacun sur un principe d’aménagement, mais aussi de préciser les fondements de ces principes.

Année d'élaboration :

2003

Méthodologie

Ce travail repose d'abord sur des enquêtes réalisées dans plusieurs villes françaises : Montpellier, Brest, Strasbourg, Nantes, Grenoble... A chaque fois, de nombreuses données ont été recueillies, des terrains visités et des entretiens réalisés auprès d'une dizaine de responsables. Un important travail de lecture raisonnée de la littérature a également été mené. Enfin, les remarques fournies par une dizaine d'experts qui ont lu le rapport intermédiaire, ont permis des améliorations substantielles.

Résultats

Concernant les fondements des principes d'aménagement, des avancées ont été réalisées sur : - la consommation d'énergie des usagers non motorisés, évaluée en millions de Joules par km , - les caractéristiques des déplacements non motorisés, découlant avant tout d'une recherche du moindre effort , - l'insécurité routière des usagers non motorisés : - précisions sur les concepts de risque objectif et subjectif et les relations qu'ils entretiennent, - mise en évidence d'une double spirale de l'insécurité routière pour ces usagers , - le rôle structurant des aménagements sur les comportements des usagers , - la modération de la circulation comme principe général d'aménagement. Concernant les indicateurs, ont été proposés : - une définition de ce qu'est un indicateur : indiquer la direction vers laquelle il convient d'aller et mesurer cette progression, en comparant périodiquement un état réel à un état souhaitable , - environ 25 indicateurs pour des voiries praticables à pied et autant pour des voiries praticables à bicyclette, reposant chacun sur un principe d'aménagement , - un indicateur synthétique - la proportion de voiries praticables par les usagers non motorisés - utilisant les possibilités des SIG. Cet indicateur suppose cependant un important effort de documentation du SIG en données concernant les aménagements piétonniers et cyclables , - une méthode de cartographie des ' effets de coupure ' provoqués par les infrastructures de transport en milieu urbain ou par de grandes emprises. De telles cartes peuvent être également réalisées à l'aide d'un SIG, mais supposent là encore un gros effort de recueil de données. Cependant, de simples cartes isochrones des déplacements à pied ou à vélo donnent déjà des résultats très intéressants. Enfin a été élaborée une fiche synthétique, illustrée et en couleur, de 12 pages, intitulée ' Comment évaluer les politiques en faveur des piétons et des cyclistes '.

Contacts

  • Nom/Titre : Frédéric HERAN
  • Organisme : IFRESI-CNRS
  • Adresse : 2 rue des Canonniers 59800 LILLE
  • Email : heran@noos.fr

Document(s) disponible(s)

037-SADEME19.pdf - 1 octets