Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Transport et aménagement > Formes urbaines

> Recherche détaillée

Intéractions Localisations de Transport (ILOT)

Phase 2

ETUDE

Le pojet ILOT (Interactions LOcalisations Transports) consiste à appliquer la modélisation multi-agents aux rapports entre mobilité locale et transformation des espaces dans les aires urbaines. Il vise à développer un ensemble de "briques" théoriques susceptibles de représenter de manière pertinente l’émergence de comportements collectifs en matière de localisation et de rythmes temporels d’activités. L’originalité du projet consiste à développer des modèles simples pour étudier de manière rigoureuse les ingrédients de base du modèle avant de se lancer dans les simulations de grande taille. À plus long terrme, ces "briques" théoriques seront le matériau de base pour élaborer des modèles appliqués susceptibles d’être confrontés à des situations réelles.

 

Année d'élaboration :

2010

Méthodologie

Le projet comporte l'observation de 3 activités :

* la première est relative à la localisation des magasins de détail en ville,

* la seconde à la modélisation de la structuration sociale de la ville,

* et la troisième à la modélisation du marché locatif.

Financement - Ressources

PREDIT 3 - Groupe Opérationnel n° 6 (1)

 MEEDDM/DRI - Convention 07 MT S022

Résultats

1 - la localisation des magasins de détail en ville

Est présentée une approche consistant à examiner l'environnement local (entre 100 et 200m) des magasins. Il s'agit alors de déterminer quels sont les types de magasins qui ont tendance à se concentrer et quels sont ceux qui au contraire se dispersent. Ce point de vue permet de capter une partie de l'"intelligence économique" des acteurs (quelles sont les activités "amies") et "ennemies" d'une activité donnée) et de la restituer sousforme de conseil à la localisation.

La méthode présentée permet de qunatifier l'environnement des magasins. Elle permet de mesurer le degré de concentration ou de dispersion des activités. Ainsi, autour des magasins d'habillement, on trouve plus de magasins d'habillement que dans l'ensemble des magasins. inversement autour de cafés-tabacs, on trouve moins de cafés-tabacs que dans l'ensemble. Cette méthode permet également de détecter des compatibilités (ou des incompatibilités) entre magasins : habillement et chaussures sont ainsi des activités complémentaires puisque l'on trouve une forte concentration de l'une des activités autour des magasins de l'autre.

2 - la modélisation de la structuration sociale de la ville

Il s'agit de modéliser la répartition spatiale des ménages dans la ville selon les classes de revenu, d'explorer notamment les phénomènes de segrégation, en introduisant différents centre d'emplois, différentes aménités ou encore des coûts temporels de transport.

Des éléments  d'explication quant aux sources de différences entre formes de ségrégation à l'intérieur des villes ont été apportés. Notamment deux cas types peuvent provoquer le basculement d'une ville où le centre est "pauvre" à une ville où le centre est "riche" : celui où les coûts temporels de transport jouent un rôle important,  ou celui où il existe une aménité centrale pour laquelle les "riches" auraient plus de préférence que les "pauvres". Avec des indiccateurs de bialn économique (niveaux d'utilité atteints) environnemental (distances parcourues) et social (inégalités entre riches et pauvres), il est possible de donner les éléments de diagnostic sur les différentes formes urbains.

3 - la modélisation du marché locatif

Le projet présente la simulation d'un marché du logement locatif dans lequel l'accent est mis sur les comportements et les mécanismes d'interaction des propriétaires et des locataires. Le modèle multi-agent est un moyen de lever plusieurs des hypothèses fortes qui sont habituelles dans les modèles analytiques des marchés de recherche de logements urbains, afin de construire un modèle dynamique et plus réaliste de ces marchés.

Le marché modélisé est "imparfait" comme en témoigne l'existence de logements vacants, la dsipersion des prix et les temps de recherche non nuls pour tous les agents. Deux types d'agent interviennent : lespropriétaaires qui proposent des loyers pour les logements qu'ils possèdent et des locataires qui choississent parmi les offress des propriétairers. Ces deux catégories d'agents sont imparfaitement informées et l'acquisitiion de l'information est coûteuse.

Contacts

  • Nom/Titre : Charles RAUX, Pablo JENSEN, John Mc BREEN, Rémi LEMOY
  • Organisme : Laboratoire d'Économie des Transports (LET)
  • Adresse : Lyon -ISH 14 avenue Berthelot - 663363 LYON cedex 07
  • Contact ministère : Jacques THEYS

Informations complémentaires

Autres :

Rapport consultable sur le site du PREDIT :

www.predit.prd.fr

Document(s) disponible(s)

Rapport final - Phase II - 1.8 Mo