Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Management de la mobilité > Rythmes urbains

> Recherche détaillée

La détermination de classes de mobilité associées au cycle de vie

ETUDE

L’objectif de la recherche était de construire une typologie des ménages fondée sur les variables caractéristiques du cycle de vie, âge et type de ménage et rendant compte des différences de comportement de déplacements liées au cycle de vie.

Année d'élaboration :

2000

Méthodologie

Les choix de déplacement par sexe, âge et type des ménages ont été étudiés sous cinq angles : la fréquence, les motifs, le mode de transport et la distance parcourue. Dans chaque cas les principales différences entre groupes démographiques ont été mises en évidence, puis une typologie a été construite, permettant de faire apparaître au mieux ces différences. L'enquête ' transports ' a été utilisée en partant d'une répartition primaire de l'ensemble de la population en 85 groupes démographiques, 43 pour les hommes et 42 pour les femmes. Pour chaque sexe, cette répartition primaire croise des tranches d'âge quinquennales avec cinq grandes catégories de ménages : personnes seules, couples sans enfants, couples avec un enfant, couples avec au moins deux enfants, familles monoparentales. S'y ajoutent, pour les plus jeunes, les personnes dépendantes. Il a été procédé à une analyse globale des fréquences de déplacement en semaine, le week-end et à longue distance en utilisant des modèles de Poisson incorporant les principales variables explicatives usuelles des fréquences de déplacement et un ensemble de 85 variables muettes relatives chacune à un groupe démographique. Le coefficient de chacune de ces 85 variables muettes mesure l'effet propre au groupe démographique, apuré des effets des autres variables. Les mêmes modèles de fréquence ont ensuite été repris, mais en distinguant six motifs pour les déplacements de semaine et cinq motifs pour les déplacements à longue distance. Ce faisant, des effets estimés sur les fréquences par motifs ont été obtenus pour chaque groupe puis, en tenant compte de la structure du modèle de Poisson, des estimateurs des probabilités de chacun des motifs de déplacement. Pour l'analyse du choix modal, des modèles logit ont été estimés, sur les déplacements de semaine et à longue distance avec, comme précédemment, 85 variables muettes, une pour chaque groupe démographique. Pour les déplacements de semaine, quatre modes de transports ont été distingués : marche, deux roues, voiture et transports en commun. Pour les déplacements à longue distance, quatre modes principaux ont été retenus : l'autocar, le train, l'avion et la voiture, plus un item regroupant les autres modes. Pour les distances de déplacement, des modèles à valeur accélérée ont été estimés, analogues aux modèles à durée de vie accélérée en analyse des durées. Le coefficient estimé pour un groupe démographique donné, s'interprète, alors, comme un facteur multiplicatif, c'est-à-dire un pourcentage d'augmentation ou de diminution de la distance parcourue.

Résultats

De l'analyse économétrique, il ressort que les principaux phénomènes conduisant à des différences entre tranches d'âges et types de familles et, de ce fait, liés au cycle de vie, sont les suivants : - la baisse tendancielle de la fréquence globale des déplacements avec l'âge, - la rupture de l'âge de la retraite , - l'importance des accompagnements, en particulier chez les femmes avec enfants, les âges où ce motif est particulièrement présent se situant entre 20 et 40 ans , - la montée progressive de l'importance des achats à partir de 50 ans, surtout en semaine , - la baisse tendancielle, avec l'âge, de l'importance des visites, jusque vers 50 ans , - les nombreuses différences dans les motifs de déplacements entre types de familles , - la faiblesse de la part modale de la voiture pour les tranches d'âges extrêmes , - le choix modal très atypique des personnes dépendantes, qui utilisent relativement peu la voiture au profit de la marche à pied en semaine, du train à longue distance , - la baisse tendancielle de l'usage de la voiture avec l'âge, plus sensible à partir de 45 ans , - la tendance à la sous-utilisation de la voiture par les personnes sans enfants, plus visible entre 20 et 45 ans , - la baisse des distances parcourues en semaine, plus sensible à partir de 35-40 ans, et chez les hommes le week-end. Pour rendre compte au mieux de ces différences, deux classifications ont été proposées : classification des ménages sur la base de quatre classes d'âge et importance dans la population, classification des ménages sur la base de cinq classes d'âge et importance dans la population.

Contacts

  • Nom/Titre : Hubert JAYET
  • Organisme : RUES
  • Adresse : 133 rue du Molinel 59800 Lille
  • Email : jayet@pop.univ-lille1.fr