Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Modes doux > Vélos

> Recherche détaillée

La recherche et la formation dans le domaine des déplacements non motorisés

ETUDE

Mal connus des chercheurs, absents des cursus de formation, les ’ modes doux ’ sont au cœur d’une autre approche de la mobilité urbaine : plus durable, plus équitable et mieux à même de maintenir le lien social et de répondre aux aspirations de sociabilité et de qualité de vie des citadins. Le comité interministériel de suivi du vélo, conscient de l’impasse du modèle actuel, fondé sur l’automobile, et soucieux de promouvoir une autre mobilité compatible avec les principes du développement durable, a proposé, afin d’éclairer sa réflexion, la réalisation d’un diagnostic du système de recherche et de formation dans le domaine des déplacements non motorisés.

Année d'élaboration :

2002

Méthodologie

Après avoir recensé les acteurs et les organismes de recherche et de formation, une recherche par mots-clés a été menée dans les programmes, ainsi qu'une série d'entretiens auprès des responsables, ce qui nous a permis d'établir un bilan de l'existant, de repérer les ressources et les manques et d'identifier certains freins et obstacles à une meilleure prise en compte des modes non motorisés.

Résultats

Recherche : La faiblesse de la commande institutionnelle et l'absence d'une structure de lobbying efficace sont des freins au développement de la recherche qui est restée, pour l'essentiel, générée au sein du groupe thématique ' Déplace-ments non motorisés ' du Predit 2, qui a permis de faire émerger des équipes de chercheurs. Formation : Quasiment absent des programmes dans les écoles d'architecture, le thème des déplacements non motorisés est très peu abordé dans la formation initiale, malgré l'intérêt de la population étudiante pour la problématique du vélo et du roller (mémoires, thèses...). La valorisation insuffisante des travaux de recherche, le manque d'intérêt pour ce thème des directions et des enseignants, la lourdeur dans l'évolution des programmes sont quelques-uns des freins identifiés. Ce thème est mieux traité par la formation permanente, mais dans des modules de courte durée centrés sur des approches pratiques. Cependant, sous l'impulsion de textes de loi récents (SRU) et de la mise en chantier des plans de déplacements urbains et des plans de déplacements d'entreprises, la formation permanente s'élargit à des préoccupations plus globales. Quelques recommandations : - Développer la commande institutionnelle de recherche sur le thème (Predit 3). - Travailler à la constitution d'un corpus en s'appuyant sur les thèses en cours. - Dynamiser le milieu associatif, susciter de nouvelles initiatives, en particulier concernant la marche à pied, pour que les attentes de la population soient mieux formulées et remontent vers les chercheurs. - Développer le nombre et la qualité des publications en lien avec le milieu associatif. - Elaborer un argumentaire permettant de sensibiliser les responsables d'enseignements

Contacts

  • Nom/Titre : Michel GILBERT - Anne FAURE -
  • Organisme : A FORTIORI
  • Adresse : 23 rue du Docteur Mazet - 38000 Grenoble
  • Email : gthomann@free.fr