Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Modes doux > Rollers et autres

> Recherche détaillée

La ville à l’heure du roller :Evaluation des usages et de la gestion d’un nouveau mode de déplacement urbain non motorisé en France et à l’étranger

ETUDE

Les objectifs de l’étude étaient de : - identifier et décrire les pratiques de déplacements urbains associées à ce mode non motorisé , - construire une typologie des adeptes du roller en précisant les motivations du choix pour ce nouveau mode de déplacement et l’image qu’ils se font des autres modes , - déterminer les caractéristiques des lieux de la ville les plus favorables au développement de sa pratique , - mesurer les difficultés rencontrées dans le partage de la voirie et la cohabitation avec les autres modes , - décrire les moyens réglementaires et d’aménagement mis en œuvre au plan local pour gérer le développement de ce nouveau mode , - évaluer le potentiel d’urbanité du roller et les enjeux de son développement pour la ville de demain.

Année d'élaboration :

2003

Méthodologie

La méthode comprend trois volets : - une enquête auprès des usagers à Paris, Rennes et Annecy , - une enquête auprès des responsables des collectivités locales et territoriales (dans les trois villes françaises retenues mais aussi à Berlin et Lausanne) , - une enquête complémentaire auprès d'informateurs choisis (responsables d'associations, ' rollercistes '...). Les cinq villes constituant notre terrain d'enquête ont été choisies pour leur caractère emblématique de la pratique ou de la politique du roller (Paris, Annecy, Rennes, Lausanne, Berlin).

Résultats

Le roller est un phénomène de masse : 5 millions de rollers en France, 10 millions en Allemagne. Une enquête récente du ministère de la Jeunesse et des Sports estime à 1,9 million le nombre réel de pratiquants en France. Il peut être mis en relation avec les nouvelles formes de sociabilité urbaines fondées sur la tribu ou le groupe des pairs identitaires et qui se manifestent à l'occasion de parades festives. Sept types de rollers ont été identifiés correspondant à autant de motivations différentes de la pratique : les voyageurs utiles, voyageurs de surface, rollers touristes, rollers débutants, adeptes de sport fitness, rollers spécialistes, randonneurs urbains. L'air du temps est favorable au développement de la pratique du roller (augmentation du temps consacré aux loisirs, ...). Les freins à ce développement restent pourtant nombreux : absence de statut spécifique reconnu au roller, sentiment d'insécurité, exigences de maîtrise technique et de condition physique, contraintes liées à la tenue vestimentaire (et à la possibilité de se changer). Par contre, les freins constitués par la technologie actuelle du roller vont diminuer, en particulier en ce qui concerne l'articulation roller/marche à pied. La spécificité du roller comme mode de déplacement non motorisé est sa rapidité sur des courtes distances, c'est aussi un mode propice à l'intermodalité. Le roller constitue un nouveau mode de déplacement urbain, alternatif, intermodal, plurivalent et non polluant, encore situé à la marge, mais avec un potentiel de croissance non négligeable, qui convient particulièrement à un public de jeunes adultes, étudiants ou entrant dans la vie active, dont les activités libérales ou artistiques n'impliquent pas de fonctions de représentation.

Contacts

  • Nom/Titre : Hugues OLLIVIER
  • Organisme : Etudes & Conseil
  • Adresse : 45, rue Polonceau, 75018 Paris
  • Email : ollivierh@aol.com