Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Circulation et voirie > Aménagements

> Recherche détaillée

La voirie urbaine, un patrimoine à réhabiliter

ETUDE

Les rapports de suivi des PDU effectués par le CERTU, l’ADEME et le GART soulignent que si ’ la voirie constitue un volet important dans tous les PDU ’, les démarches présentent ’ des faiblesses : beaucoup de voiries nouvelles et pas assez de voiries requalifiées ’. La recherche effectuée s’est intéressée à cette lacune. Son auteur, s’appuyant sur son expérience personnelle de Chef de projet du plan de déplacements de Nantes entre 1990 et 1999, a voulu apporter un éclairage nouveau pour répondre à cet ’ enjeu voirie ’.

Année d'élaboration :

2002

Méthodologie

La recherche a consisté à : 1° sélectionner, présenter et analyser une vingtaine de réalisations effectuées à Nantes dans les années 80 et surtout 90, concernant les voiries principales de la commune ou de l'agglomération. 2° élaborer, à partir de ces références, un corps de doctrine pour une réhabilitation du ' patrimoine voirie ', en cohérence avec les exigences du développement durable.

Résultats

Le rapport de recherche comporte 4 parties. Les trois premières parties fournissent des éléments de doctrine et de stratégie : 1ère partie : les symptômes : déséquilibre chronique dans l'usage de la voirie. Malgré les orientations et objectifs fixés par la ' loi sur l'air ' et la loi SRU, force est de constater que les PDU continuent de faire la part belle à la circulation automobile. 2ème partie : la diagnostic : excès de voirie automobile. L'auteur s'attache à dénoncer l'amalgame qui est fait entre l'heure de pointe du soir et la journée, qui conduit à surdimensionner les voiries. Il suggère une piste très performante et ' gagnant-gagnant ' consistant à s'attaquer non pas à l'automobile, outil remarquable s'il en est, mais à l'excès d'usage qui en est trop souvent fait. L'espace public est proposé en ' garde fou ' de cet excès, en garant de l'intégrité urbaine. La voirie devient ' un patrimoine à réhabiliter '. 3ème partie : le remède : réhabiliter la voirie. La stratégie de réhabilitation proposée s'appuie sur trois principes : 1. il y a excès de voirie : diminuons le gabarit des voiries au profit des piétons, des cyclistes et des transports en commun. 2. il y a excès de vitesse : aménageons régulièrement des points singuliers de ralentissement. 3. il y a exigence de fonctionnement : améliorons les performances de l'espace résiduel de voirie. Cette stratégie exige de substituer l'échelle du piéton à l'échelle routière, de revaloriser la démarche qualitative, d'admettre une contrainte lors de la pointe du matin, en résumé de privilégier la démarche paysagère. La 4ème partie présente 22 réalisations. Celles-ci ont été sélectionnées pour illustrer les ' outils ' imaginables pour une réhabilitation du ' patrimoine voirie ' et démontrer leur performance. Piétons, cyclistes, bus, tramway, remises à double sens, abandon des 2 x 2 voies, petits ronds-points, simples, doubles ou multiples, ... se conjuguent pour concilier ' ville mobile et ' ville durable '.

Contacts

  • Nom/Titre : Yan LE GAL
  • Organisme : Yan LE GAL Consultants
  • Adresse : Le Pétry 79390 Pressigny
  • Email : yan.le-gal@wanadoo.fr

Document(s) disponible(s)

192-R01MT33.pdf - 1 octets