Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Transport et aménagement > Formes urbaines

> Recherche détaillée

Le concept de ville cohérente : réponse aux débats entre ville étalée et ville compacte

ETUDE

 La recherche part du constat que si les visions de la ville existent, les efforts pour reconstruire la ville sur la ville sont régulièrement re-programmés et la question vite déplacée vers des stratégies d’organisation de ces espaces qui permettraient d’en éviter les inconvénients les plus visibles

Ces travaux préfigurent un outil pour penser le développement territorial métropolitain et en qualifier les enjeux. Cet outil repose sur un concept de développement territorial, la mise en cohérence des lieux de travail et de résidence permettant à chacun d’avoir « à moins de x minutes un panier diversifié d’emplois et de services ».

Une réflexion est engagée quant à l’opportunité d’une politique « anti-circulation automobile » qui tablerait sur un rapprochement des ménages de leur lieu de travail. Sur le plan méthodologique, la démarche a consisté à simuler le rapprochement des lieux de résidence et d’emplois, par une « réaffectation » des ménages résidant initialement loin de leur lieu de travail à un logement situé plus près de celui-ci. Les potentiels de réduction des kilomètres voitures sont très en deçà du facteur quatre, se situant au plus à 14 % des kilomètres réalisés en voiture aujourd’hui.

Année d'élaboration :

2009

Méthodologie

Ces  travaux préfigurent un outil pour penser le développement territorial métropolitain et en qualifier les enjeux.

Cet outil repose sur un concept de développement territorial, la mise en cohérence des lieux de travail et de  résidence permettant à chacun d’avoir « à moins de x minutes un panier diversifié d’emplois et de services ».  s’appuie sur un modèle de simulation permettant de qualifier les enjeux de la reconfiguration.

Un premier travail méthodologique consiste à articuler dans le concept de ville cohérente les questions d’accessibilité à l’emploi, aux questions d’accessibilité aux services et aux commerces et de produire une évaluation des enjeux potentiels de la régulation de l’usage de la voiture sur l’ensemble de la mobilité quotidienne locale.

Un deuxième travail consiste à identifier les obstacles (notamment ceux qui sont liés à la structure et au niveau de prix des marchés immobiliers, ainsi qu’aux tendances à la ségrégation sociale dans l’espace) à des trajectoires résidentielles urbaines allant vers ce concept. Ce travail se fonde sur une confrontation entre les mobilités et trajectoires résidentielles actuelles et celles portées par le concept pour formuler une analyse des enjeux de ces dernières.

Objectifs (Impacts attendus sur le système de déplacement)

Cette  recherche part du constat que si les visions de la ville existent, les efforts pour reconstruire la ville sur la ville sont régulièrement re-programmés et la question vite déplacée vers des stratégies d’organisation de ces espaces qui permettraient d’en éviter les inconvénients les plus visibles. Les débats sur les formes urbaines s’enlisent dans des controverses souvent peu éclairées scientifiquement et empiriquement. Notre objet est donc d’explorer les enjeux de reconfigurations urbaines pour instruire l’action politique. Comment penser la reconfiguration urbaine ? Quelle pression sur la densité urbaine génère-t-elle et quelle recomposition sociale des territoires porte-t-elle? Quels sont les potentiels de réduction des circulations associées ?

Financement - Ressources

PREDIT - groupe opérationnel n° 1 "mobilité, territoires et développement durable".

Résultats

L’évaluation des enjeux potentiels de la régulation de l’usage de la voiture sur l’ensemble de la mobilité quotidienne locale des actifs (et non plus sur les seules mobilités domicile travail réalisées en voiture) montre une baisse sensible des potentiels. Le rapprochement des lieux de résidence des actifs les plus éloignés transforme des usagers du transport collectif en usager de la voiture. Le seuil de rapprochement est déterminant tant dans le nombre de ménages à rapprocher que des économies de kilomètres. Quel que soit le seuil, les économies de kilomètres sont massivement portées par le transport collectif qui assurent les trajets au travail les plus.

Contacts

  • Nom/Titre : Emre KORSU, Marie-Hélène MASSOT, Jean-Pierre ORFEUIL
  • Organisme : Université Marne la Vallée, INRETS/ENPC/LVMT, Lab'urba : OEIL

Informations complémentaires

Autres :

* MASSOT MH, ORFEUIL JP, Mobilité résultante et Mobilité organisatrice : les paradigmes au service de la compréhension des transformations urbaines, in La mobilité qui fait ville, Colloque internationale de L’institut d’urbanisme de Grenoble, 2006,

* MASSOT MH, ORFEUIL JP, La contrainte énergétique doit-elle réguler la ville ou les véhicules ? Mobilités urbaines et réalisme écologique, in les Annales de la Recherche Urbaine N° 103, Octobre 2007

*  E.KORSU, MH. MASSOT, « Rapprocher les ménages de leurs lieux de travail : les enjeux pour la régulation de l’usage de la voiture en Île-de-France », Cahiers scientifiques du transport, N° 50, 2006

 

 

Document(s) disponible(s)

1.8 Mo