Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Management de la mobilité > Partage de véhicules

> Recherche détaillée

Le covoiturage en France et en Europe

État des lieux et perspectives

ETUDE

On peut resencer approximativement 78 sites de covoiturage en France, ouverts à tous, et qui constituent près de 430000 inscrits et 500 000 annonces. Ces sites sont mis en oeuvre principalement par des associations de covoiturage, mais également des conseils généraux et intercommunalités (24 %).Il existe des opérateurs de covoiturage (Greencove, Ecolutis, LaRoueVerte, etc), qui sont spécialisés dans des prestations de fourniture de sites à des collectivités ou entreprises.

Entre 1990 et 2007, les sites internet recensés sont passés de moins de 10 à plus de 40, évolution traduisant l’ampleur du phénomène. Plus de la moitié des sites proposent à la fois des trajets réguliers (domicile-travail, ou domicile-école) et des trajets occasionnels (notamment sur de longues distances), mais dans 32 % des cas c’est principalement des trajets réguliers qui sont présentés. Le mode de mise en relation va du simple affichage des coordonnées par les covoitureurs avec prise de contact directe, à des systèmes d’alerte par mail indiquant aux inscrits les personnes pouvant satisfaire à leur trajet. Dans 84 % des cas, une charte fixe un minimum de règles pour que le covoiturage se passe dans de bonnes conditions.

Concernant le covoiturage à usage « restreint », c’est-à-dire mis en place par une entreprise, collectivité ou autre structure pour son personnel, notamment dans le cadre de PDE/PDA1 , 69 sites (liste non exhaustive) ont été recueillis. Le thème du covoiturage dynamique, service particulièrement souple de covoiturage, est également évoqué en mettant en lumière certaines expérimentations et outils techniques à disposition pour permettre une bonne exploitation.

Année d'élaboration :

2007

Origine (géographique, historique, économique, sociale…) :

Etude du CERTU (centre d'Études sur les réseaux, le transports, l'urbanisme et les constructions publiques)

Méthodologie

Cette étude dresse un état des lieux des services de covoiturage en France et à l'étranger, en analysant l'ampleur du phénomène par le biais d'éléments quantitatifs collectés via internet.

Elle donne également des éléments de recommandations pour encourager la pratique et franchir "la barrière psychologique" qui est un des freins importants.

Objectifs (Impacts attendus sur le système de déplacement)

L'allongement des distances et des temps de trajets ont contribué à une utilisation massive de la voiture particulière, notamment au sein et aux abords des grandes agglomérations. Ce boom de la mobilité n'est pas sans conséquence et l'accutalité nous le rappelle chaque jour : la pollution atmosphérique, les trous dans la couche d'ozone ou encore le changement climatique sont des sujets de plus en plus abordés.

Le covoiturage a de nombreux avantages : il permet de réduire le nombre de véhicules circulant sur les voies publiques, il en augmente le taux d'occupation et contribue ainsi à une réduction de l'émission des gaz à effet de serre.

Contacts

  • Contact ministère : Robert CLAVEL - Certu - tel 04 72 74 59 48 - courriel robert.clavel@equipement.gouv.fr

Informations complémentaires

Articles présentant le projet (ou des projets similaires) :

Le rapport complet est également disponible sur le site internet www.certu.fr

Document(s) disponible(s)

1.4 Mo