Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Organisation des Transports Collectifs > Organisation et gestion des réseaux

> Recherche détaillée

Le tram côtier au littoral belge

EXPERIMENTATION

Le tram côtier, fleuron des produits proposés dans la partie littorale du pays par la compagnie de transport public De Lijn, combine un service de type urbain avec des arrêts fréquents en ville et un service de type métro léger à plus grande vitesse entre les villes. Le tram côtier se trouve au premier plan de la politique de sécurité de De Lijn. Entre 1999 et 2000, plus de € 10 millions ont été consacrés à des mesures de sécurité : suppression et réorganisation des passages à niveau, nouveaux systèmes de signalisation et programme de formation de conduite défensive pour adapter le service à une autre particularité de la région qui accueille des vacanciers dont l’attention a tendance à se relâcher tant sur le trottoir que sur la route.

Année d'élaboration :

2001

Origine (géographique, historique, économique, sociale…) :

Littoral belge, BELGIQUE De La Panne à Knokke, le tram côtier relie toutes les stations balnéaires et villes côtières sur un tronçon à double voie de 70 km. Il combine un service de type urbain avec des arrêts fréquents en ville et un service de type métro léger à plus grande vitesse entre les villes. L’exploitation actuelle est le résultat d’une réévaluation conceptuelle d’un produit, qui a débuté à la fin des années 80 et évolué sans cesse depuis.

Méthodologie

Une enquête préalable a montré que les utilisateurs du tram côtier avaient 2 demandes : une demande pour la mobilité fonctionnelle et une pour la mobilité d'exploration. Le tram côtier cherche , avec un seul service, à apporter des réponses aux deux groupes d'utilisateurs. Ceux disposent d'un éventail de titres de transport : tickets intégrés , tarifs transparents , tickets combinés avec les attractions touristiques.

Objectifs (Impacts attendus sur le système de déplacement)

Insuffler une dynamique nouvelle dans une ligne de transports publics ayant vu le jour sous les auspices de la Société Nationale des Chemins de Fer Vicinaux –SNCV–. L’idée à la base de l’expérience est celle-ci : le tram côtier doit desservir deux groupes-cibles simultanément : les uns nécessitant une ‘mobilité fonctionnelle’ et les autres, une ‘mobilité d’exploration’. Stimuler les touristes, comme les résidents de la côte, à utiliser les transports publics et un peu moins la voiture privée. Cette action est stimulée par des initiatives des villes (parkings chers , infrastructure routière changée en faveur du tram côtier et des transports publics d’une façon générale).

Financement - Ressources

Subsides et sponsoring du secteur privé. Formation du personnel du transport et du tourisme.

Résultats

L'exploitation actuelle est le résultat d'une réévaluation conceptuelle d'un produit, qui a débuté à la fin des années 80 et évolué sans cesse depuis. Le tram côtier dessert deux groupes-cibles simultanément : les uns nécessitant une « mobilité fonctionnelle » et les autres, une « mobilité d'exploration » , les aspects produit, prix et communication ont été étudiés séparément pour chacun des ces groupes. Le projet de réévaluation du tram côtier a servi de modèle à la diversification régionale des produits et à l'approche du marketing de De Lijn (communication externe et de promotion, coopération avec des partenaires et des organisateurs de manifestations, ciblage de groupes, responsabilité budgétaire et procédures à suivre). La formule offrant gratuitement un circuit complet sur le tram côtier aux 65 ans et plus a rencontré un énorme succès.

Contacts

  • Nom/Titre : Luc de Man, Directeur De Lijn Flandre occidentale - Hugo Van Wesemael, Directeur Général De Lijn Belgique
  • Organisme : De Lijn W.-Vlaanderen
  • Adresse : Nieuwpoortsesteenweg 110 - 8400 Oostende - Belgique
  • Email : wvl@delijn.be

Informations complémentaires

Autres : Le tram côtier a sa propre campagne de communication, axée sur les aspects particuliers ‘fonctionnalité’ et ‘exploration’. Une action spécifique pour le tram côtier est organisée en été en collaboration avec le secteur privé (surtout les attractions touristiques). Information parue dans « Transport Public International 6/2000 : Transport public intégré et offre diversifiée dans un contexte régional ou local », p. 23-24.