Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Modes doux > Vélos

> Recherche détaillée

Le vol de bicyclettes :

ETUDE

Le vol de vélos est considéré comme le second frein au développement de l’usage du vélo en ville, après l’insécurité routière, et pourtant ce phénomène reste fort mal connu en France. La recherche a tenté de cerner l’importance du phénomène et de dégager les méthodes de prévention les plus efficaces

Année d'élaboration :

2002

Méthodologie

La recherche a mobilisé plusieurs modes d'investigation : une enquête nationale sur le vol de vélos auprès de plus de 1 100 cyclistes, des enquêtes particulières dans quelques villes, une analyse des informations disponibles auprès des services de police, la lecture raisonnée de la littérature française et étrangère et des textes juridiques, des entretiens avec de nombreux acteurs concernés : fabricants-distributeurs de cycles, d'antivols et de dispositifs de stationnement, collectivités locales, sociétés de transport public, bailleurs, responsables d'associations d'usagers,... Elle a cherché à analyser le phénomène : les circonstances des vols, le traitement des plaintes,... et à cerner les meilleurs moyens de lutte possible : conseils auprès des cyclistes et vélocistes, identification et marquage des vélos, mise en place de dispositifs de stationnement pour cycles adaptés, assurance des vélos et politique générale de prévention.

Résultats

Analyse du phénomène. L'enquête révèle que la moitié des cyclistes urbains a été victime d'au moins un vol de vélo et que la moitié des vols de vélos survient dans des lieux privés. Les négligences des cyclistes sont manifestes : dans 22 % des cas, les vélos n'étaient pas du tout attachés et 95 % des cyclistes utilisent un cadenas de mauvaise qualité. La moitié des victimes n'a aucun moyen d'identifier leur vélo et la moitié également ne porte pas plainte. Les cyclistes inexpérimentés sont les principales victimes du vol de vélos. On peut estimer que 350 000 vélos sont volés chaque année en France (pour 80 millions d'Euros), soit environ 10 % de l'ensemble des vols. Les voleurs de vélos sont très rarement des ' professionnels ', bien plus souvent des ' emprunteurs ' ou des ' apprentis voleurs ' pour la plupart très jeunes. Aussi, de bons antivols dissuadent très fortement la plupart des voleurs de vélos. Enfin, le quart des victimes n'a pas racheté de vélo et la moitié des vélos rachetés est d'occasion. Ainsi, le vol tire le marché du cycle vers le bas de gamme. Méthodes de prévention. Une bonne information des cyclistes est la principale mesure à prendre : comment attacher correctement un vélo, quels sont les bons antivols, que faire en cas de vol... avec papillons sur les vélos, affichettes dans les endroits fréquentés par les cyclistes... Le marquage est une solution d'avenir, avec si possible : marquage obligatoire des vélos neufs par les fabricants et importateurs avec facture comportant le n° de marquage, et fichage facultatif des n° marqués sur les vélos avec coordonnées des propriétaires. Les dispositifs de stationnement doivent être adaptés principalement aux durées et lieux. Un aménagement réussi, dépend avant tout de la qualité de la démarche suivie et non seulement d'une réglementation, aussi précise soit elle. Une assurance est un complément utile, mais non indispensable.

Contacts

  • Nom/Titre : Frédéric HERAN
  • Organisme : IFRESI-CNRS
  • Adresse : 2 rue des Canonniers 59800 LILLE
  • Email : heran@noos.fr

Document(s) disponible(s)

189-R99MT71.pdf - 1 octets