Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Management de la mobilité > Rythmes urbains

> Recherche détaillée

Les déplacements domicile-travail non-urbains

ETUDE

La présente recherche avait pour objectif la mise au point d’une méthode qui permette d’estimer le volume des déplacements entre le lieu de domicile et le lieu de travail lorsque ces deux lieux ne sont pas situés dans la même zone d’emploi.

La difficulté tient d’une part au fait qu’en raison de la durée du trajet jugée trop longue, une certaine proportion de migrants dispose d’un second logement et n’effectue pas ce trajet quotidiennement, et d’autre part que les données habituellement utilisées pour connaître le nombre de migrants (recensement) ne sont pas régulièrement mises à jour.

Année d'élaboration :

2000

Méthodologie

La démarche retenue consiste à multiplier le nombre de migrants entre deux zones, par le nombre moyen de déplacements domicile-travail que ces migrants effectuent par période. Le nombre de salariés concernés est obtenu à partir des déclarations annuelles de données sociales (DADS) et du fichier des agents de l'Etat. Puis le nombre de salariés est augmenté d'un pourcentage de non salariés afin d'obtenir le nombre total d'actifs ayant un emploi. Le nombre moyen de déplacements domicile-travail par période, lui, est issu de l'enquête transport et communication (ETC 1994) qui permet d'obtenir une courbe de la fréquence des trajets en fonction de la durée de ce trajet. Résultats

Résultats

Cette méthode a été appliquée à des relations de longueur variable : Tours-Blois (67 km de capitale de zone d'emploi à capitale de zone d'emploi), Tours-Orléans (113 km), Tours-Bourges (161 km), etc. Par exemple, dans le cas des échanges entre la zone d'emploi de Tours et la zone d'emploi de Blois, le trafic hebdomadaire est estimé à 14.000 voyages, tous sens confondus sur la base d'une durée porte à porte toutes origines-destinations et tous modes confondus de 53 minutes à laquelle correspond une fréquence de 4,4 allers-retours par semaine, et de 1.600 migrants (salariés travaillant dans la zone d'emploi de Tours et habitant dans celle de Blois, salariés dans la situation inverse, et non salariés). Ce volume est sensiblement celui que l'on déduit des résultats de l'enquête cordon de Tours et d'une hypothèse raisonnable sur la part de marché de la voiture.

Contacts

  • Nom/Titre : Jean-Marie BEAUVAIS
  • Organisme : BEAUVAIS CONSULTANTS
  • Adresse : 19, rue Edouard-Vaillant 37000 TOURS
  • Email : beauvais-consultants@compuserve.com