Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Marchandises > International

> Recherche détaillée

Les stratégies des villes portuaires dans les flux de la mondialisation

ETUDE

Cette recherche a été réalisée dans le cadre de l’Association Internationale Villes et Ports (A.I.V.P.) qui a réuni des chercheurs européens de différentes disciplines.

Lieu essentiel de branchement des territoires sur la mondialisation, les villes portuaires, au cœur des nouvelles confrontations entre le global et de nouvelles régions économiques européennes, sont un excellent mode d’approche des reterritorialisations en cours qui demandent des démarches nouvelles reliant l’économie et le domaine des transports et de la logistique aux problématiques socio-politiques liées à la ville et au territoire. La compétitivité des places ne se résume pas aux seuls problèmes de transport et d’infrastructures, contrairement à ce qui est pensé de façon dominante en France.

Les firmes multinationales et leurs alliances redécoupent diversement le continent-marché européen en fonction de leurs logistiques propres de distribution. Face à ces déterritorialisations, les villes portuaires sont mises en demeure d’innover dans le cadre d’un développement local de plus en plus concurrentiel.

Année d'élaboration :

2001

Méthodologie

Quatre places européennes ont été interrogées par des chercheurs du réseau européen, des chercheurs sur les villes portuaires dont les hypothèses ont été discutées par les acteurs de l'Association Internationale Villes et Ports.

Résultats

Le développement durable est au cœur de la démarche stratégique de villes fondée sur la valorisation des territoires, l'ancrage d'activités, la création de valeur ajoutée et d'emplois face à la logique de transit rapide et juste à temps des entreprises globales. Trois axes principaux recoupent directement les analyses par pays et villes portuaires présentées : la nécessaire multimodalité des grands projets d'infrastructures, les stratégies d'insertion dans la logistique du commerce mondial, et la nécessité de mise en place de nouvelles formes de gouvernance. L'intégration des activités portuaires dans une chaîne logistique implique une mise en rapport de plus en plus forte des divers modes de transport - maritime, routier, fluvial, ferroviaire - dans une stratégie de multimodalité. La nécessaire multimodalité au plan économique, pour les ports, pour attirer vers les places les flux de la mondialisation représente également une stratégie, en terme de développement durable, des villes confrontées à une concentration de trafics et une mobilité qui posent problème. Les stratégies d'insertion dans la logistique du commerce mondial sont analysées par rapport aux capacités de dépasser la logique de transport national pour développer l'articulation ville portuaire/ territoires intérieurs européens, et le partenariat public/privé. L'enjeu des diverses stratégies des villes portuaires est de s'imposer comme pôles logistiques métropolitains européens qui organisent des territoires - maritimes et intérieurs, nationaux et transnationaux - de taille et de compétence cohérentes avec la nouvelle échelle globale. La question d'une polarité méditerranéenne est ici posée. Nous insistons sur la nécessité de mise en place de nouvelles formes de gouvernance autour de la notion de coopération - conflictuelle ou concurrentielle - dans la ville portuaire. De nouveaux dispositifs inter-institutionnels sont mis en avant comme la notion de plan stratégique, ou les procédures de débat public, qui construisent de nouveaux processus de coopération des villes, des ports et des territoires.

Contacts

  • Nom/Titre : Michèle COLLIN