Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Marchandises > Logistique

> Recherche détaillée

Logistique et transport dans le commerce électronique :

ETUDE

La question de la logistique est centrale dans le commerce électronique. A l’éclatement de la bulle spéculative autour de la nouvelle économie, une sélection des meilleures entreprises s’est déjà opérée, retenant celles qui proposaient les modèles d’affaire les plus solides et les plus cohérents. Concrètement, l’organisation d’une logistique performante suppose réunies un certain nombre de conditions. Les études empiriques réellement approfondies ne sont pas fréquentes dans la littérature sur le e-commerce et la e-logistique, et le matériau empirique ainsi recueilli permettra d’interroger les théories et hypothèses issues des recherches récentes sur ces questions.

L’histoire de Vins.com illustre bien les difficultés du parcours d’une entreprise qui veut construire une offre logistique qui soit partie intégrante du produit. Le schéma ci-dessous résume ce parcours :

Phase 1 : Sous-traitance de la logistique et des livraisons à un petit prestataire Logistique fragmentaire. Phase 2 : Sous-traitance à l’un des grands opérateurs logistiques. La logistique se veut orientée client : elle n’est finalement que centrée sur les opérations de base. C’est néanmoins une phase d’apprentissage à partir d’erreurs commises par le sous-traitant. Phase 3 : Internalisation de la logistique et rationalisation du transport. C’est une seconde phase d’apprentissage, au cours de laquelle l’entreprise applique et teste en interne les principes qu’elle a conçus en observant ce qui n’allait dans les prestations de son partenaire logistique externe. Phase 4 : L’entreprise centralise les flux de contrôle. La logistique et une partir du transport sont gérés en interne, Vins.com utilise un nombre très réduit de transporteurs pour aller chercher le vin chez les fournisseurs et pour faire livrer les clients qu’elle ne livre pas elle-même. On commence à intégrer des informations concernant les stocks chez certains fournisseurs.

A partir de l’analyse de la littérature scientifique et professionnelle en e-logistique, la recherche donne des réponses à quatre séries de questions : (1) Faut-il gérer en stocks ou en flux tendus ? (2) Le modèle d’affaire de l’entreprise étudiée dans la recherche est-il cohérent et pérenne ? (3) Faut-il internaliser, sous-traiter ou co-traiter la logistique du commerce électronique ? (4) Quels modèles formels, quels modèles d’efficacité et quels modèles d’organisation signeront une électronisation innovante mais raisonnée du commerce ?

Année d'élaboration :

2002

Contacts

  • Nom/Titre : Albert DAVID - Doudja KABECHE - ARMINES
  • Organisme : Centre de Gestion Scientifique

Document(s) disponible(s)

184-R00MT85.pdf - 1 octets