Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Marchandises > International

> Recherche détaillée

Mesurabilité et modélisation dans le transport de marchandises à l’échelle européenne.Application au cas des échanges entre l’Europe et le Royaume-Uni

ETUDE

La mesurabilité est certainement l’élément clef du système que représente un modèle. En effet, cohérence et pertinence peuvent toujours être traitées ’a minima’ pour ne pas prendre de risque, et ce dans le cadre de procédures éprouvées (c’est ce qui se passe généralement dans les bureaux d’études). Le problème concerne donc la production des données. Un modèle cohérent et pertinent atteindra un certain degré d’opérationalité en fonction de l’état d’équilibre atteint dans la mesurabilité. Dès lors, si l’on modifie certaines données, on peut effectuer des tests de sensibilité des résultats de la modélisation à la plus ou moins grande finesse ou couverture du champ des données d’entrée du modèle. Une modification du zonage, des tarifs, du réseau, ou toute autre modification, correspondent à des erreurs possibles qui peuvent être testées. La problématique de cette recherche est la suivante : Comment assurer une bonne articulation entre mesurabilité et cohérence / pertinence dans la modélisation des flux de marchandises ?

Année d'élaboration :

2003

Méthodologie

1. Objet de la recherche, problématique, organisation de la recherche 2. Recherche et identification des bases de données fret (présenté en annexe) 3. Les facettes de l'articulation entre mesurabilité et cohérence / pertinence dans la modélisation des flux marchandises 4. Essai d'évaluation de l'impact de la qualité des données d'entrée sur les résultats de la modélisation (le cas des flux transmanches) Résultats

Résultats

La recherche a permis, outre le recensement des sources existantes, la mise en évidence de leur intérêt pour une modélisation fret, de leurs caractéristiques et des aspects pratiques les concernant (acquisition, contacts) , de mettre en évidence certains aspects relatifs à la ' mesurabilité '. Le problème ne consiste pas vraiment en la construction d'une base de données lorsque l'on établit un modèle, mais bien à se poser les (bonnes) questions lorsqu'on le fait. La confiance à accorder à nos modèles et aux méthodes de calcul est certainement beaucoup plus importante que celle à accorder à ce qui les alimente, et surtout à l'interface entre données et modèles. Cependant, outre l'aspect ' input ', les bases de données recèlent tout un ensemble de pièges pouvant conduire à la prise d'hypothèses impactant de facto les résultats en projection, et ce de manière très forte. Enfin, les erreurs ne se compensent certainement pas, comme le laisse penser un adage souvent évoqué dans les études en transports, et elles ont certainement plutôt tendance à se cumuler.

Contacts

  • Nom/Titre : Lionel CLEMENT
  • Organisme : ISIS
  • Adresse : 4 Rue des Cuirassiers 69428 LYON Cedex 03
  • Email : l.clement@infraplan.fr

Document(s) disponible(s)

045-R00MT73.pdf - 1 octets