Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Energie et environnement > Air

> Recherche détaillée

Monétarisation des effets de la pollution atmosphérique sur la santé de la population française

ETUDE

Année d'élaboration :

2003

Méthodologie

L'évaluation de la valeur monétaire des répercussions de l'exposition aux PM10 en termes de mortalité et de morbidité a été effectuée selon deux approches : - les 'consentements à payer', c'est-à-dire, ce que chacun est théoriquement prêt à payer pour réduire les risques de mortalité, de morbidité et les 'pertes de bien-être' associées , - les pertes de ressources économiques réelles, que représentent les pertes de consommation liées aux décès prématurés, les dépenses de santé associées à la morbidité, les coûts de l'absentéisme (hors 'pertes de bien-être').

Objectifs (Impacts attendus sur le système de déplacement)

L'étude s'insère au sein d'un programme impliquant l'Autriche (Federal Ministry of Environment, Youth and Family Affairs), la Suisse (Département Fédéral de l'Environnement, des Transports, de l'Energie, des Communications), ainsi que l'OMS, dans le but mettre en œuvre une méthodologie commune d'estimation des effets et des coûts associés à la pollution de l'air par les particules (PM10) dans ces pays. L'étude concernait le troisième volet du programme consacré à la quantification de la valeur monétaire des répercussions de l'exposition aux PM10 en termes de mortalité et de morbidité en France.

Résultats

Un rapport de synthèse a été rédigé conjointement par le GREQAM, Le CNRS (EUREQUA), et le BETA (Strasbourg). Il propose : - une estimation de la surmortalité et de la surmorbidité à court et long terme, - une évaluation des coûts associés.

Contacts

  • Nom/Titre : Olivier CHANEL
  • Organisme : PISTE/GREQAM
  • Adresse : 2 rue de la Charité - 13002 Marseille

Document(s) disponible(s)

223-RADEME1.pdf - 1 octets