Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Modes doux > Marche

> Recherche détaillée

Part des boucles de déplacements dans L’accompagnement des enfants : Les potentialités de report vers les modes non motorises

ETUDE

L’accompagnement des enfants en voiture est un phénomène croissant. Cette recherche relie ce phénomène au développement et à la complexification des boucles de déplacements. Elle définit ensuite le potentiel de report vers les modes non motorisés, principalement pour les déplacements domicile - école et les actions permettant d’obtenir ces reports modaux. L’objectif était de : - quantifier et qualifier le phénomène d’accompagnement, - analyser les stratégies de déplacements qui entrent en jeu, à l’échelle de l’ensemble des membres du ménage, - définir la corrélation entre les boucles de déplacements des adultes et l’accompagnement des enfants, - déterminer le potentiel de report vers les modes non motorisés, - proposer les actions et les mesures permettant d’obtenir les reports modaux envisageables.

Année d'élaboration :

2003

Méthodologie

Six zones géographiques recouvrant la plupart des réalités nationales ont été définies : quatre dans l'aire urbaine d'une grande ville (Clermont-Ferrand), deux dans l'aire urbaine d'une petite ville (Brioude, Haute-Loire). A l'intérieur de ces zones, un questionnaire détaillé a été rempli par les parents d'élèves, de la maternelle au lycée, en étroite collaboration avec les 19 établissements scolaires concernés. Au total, 1 450 questionnaires ont été exploités, soit environ la moitié de la population-mère. En complément du traitement et de l'analyse des questionnaires, ont été menées les démarches suivantes : - analyse de terrain, aux heures d'entrée et de sortie des établissements scolaires, - entretiens avec les responsables des établissements, - collecte de données complémentaires, en particulier relative à l'offre pour chaque mode de déplacement et à l'accidentologie, - recherche documentaire.

Résultats

Un rapport final présente les principaux résultats de l'étude. Il montre que : Les modes non motorisés représentent moins de la moitié des déplacements domicile-école (42 % pour la marche à pied et 1 % pour le vélo). Ils sont fortement concurrencés par la voiture, y compris pour des distances très courtes (moins de 500 m) ou courtes. Ce phénomène est particulièrement marqué en banlieue, dans les petites villes et en milieu périurbain. Entre le CE1 et la 6e, les enfants acquièrent progressivement l'autonomie dans leurs déplacements. La pratique des modes non motorisés favorise ce passage progressif vers l'autonomie. A l'inverse, l'accompagnement en voiture, qui est fortement corrélé aux pratiques de déplacements des parents eux-mêmes, contribue à pérenniser des pratiques familiales peu ' éco-mobiles '. Environ la moitié des élèves est accompagnée par un adulte, le plus souvent la mère. Les accompagnements en voiture, majoritaires, sont généralement effectués dans le cadre d'une boucle de déplacements, le parent déposant son ou ses enfants en se rendant en voiture à son travail. Seulement un accompagnement en voiture sur quatre est le fait d'un ' parent-taxi '. Les scolarisations hors secteur scolaire contribuent pour une forte part à l'accompagnement en voiture, en particulier dans les écoles de centre ville. Le potentiel de report vers les modes non motorisés est assez élevé. Pour la marche à pied, ce report concernerait essentiellement les distances inférieures à 1 km. Pour le vélo, les principaux publics ciblés sont les collégiens et les lycéens. Globalement, la marche à pied pourrait gagner 10 à 15 % de parts de marché et le vélo un peu plus de 5 %.

Contacts

  • Nom/Titre : Bruno CORDIER
  • Organisme : ADETEC
  • Adresse : 86 quai Féron 63150 La Bourboule
  • Email : bcordier.adetec@orange.fr