Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Management de la mobilité > Rythmes urbains

> Recherche détaillée

Recherche sur le comportement des familles non motorisées

ETUDE

Dans la perspective d’un développement durable et plus précisément d’un scénario reposant sur la ’dé-motorisation’, il s’agit de savoir si les familles non-motorisées vivent moins bien que les familles motorisées ayant le même revenu et le même nombre d’enfants.

Année d'élaboration :

1999

Méthodologie

On a utilisé des enquêtes déjà réalisées par l'INSEE sur les emplois du temps, les transports et communications, et les budgets des familles. On a retenu uniquement les familles de 3 ou 4 personnes et ayant un revenu comparable, puis on a procédé à des tris selon le nombre de voitures dans le ménage. Parallèlement, on a interrogé des familles d'une banlieue de Tours, sur la manière dont elles arrivaient - en l'absence de voiture - à se déplacer pour le travail, les achats et les loisirs.

Résultats

Contrairement à ce que l'on pouvait attendre, on constate que le nombre de déplacements faits en semaine par jour et par personne varie assez peu selon le niveau d'équipement automobile. Ce qui change, c'est surtout la longueur (en km) de ces déplacements. Les postes budgétaires pour lesquels les familles non-motorisées dépensent plus que les familles motorisées sont surtout les transferts versés à d'autres ménages et l'alimentation. Par ailleurs, les familles non-motorisées passent plus de temps en loisirs et en sommeil que les autres. Des solutions ont été trouvées par les familles non-motorisées pour la quasi-totalité des déplacements , en ayant recours à la marche, au vélo ou au bus pour le travail, et en allant moins loin pour les achats. Il reste que les déplacements liés aux loisirs des enfants posent problème.

Contacts

  • Nom/Titre : Jean-Marie BEAUVAIS
  • Organisme : BEAUVAIS CONSULTANTS
  • Adresse : 19, rue Edouard-Vaillant 37000 TOURS
  • Email : beauvais-consultants@compuserve.com