Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Modes doux > Vélos

> Recherche détaillée

Réduction de la dépose en voiture des écoliers : Initiative en France et à l’étranger

ETUDE

Promouvoir le transfert vers la marche à pied ou le vélo des déplacements domicile-école est un de moyens d’action pour la réduction de la dépose en voiture des écoliers. Cette étude vise à identifier les actions entreprises en France et à l’étranger pour reporter les déplacements en voiture vers des modes doux et à évaluer les émissions et la qualité de l’air ambiant, de différents modes utilisés pour les déplacements domicile-école.

Année d'élaboration :

2003

Méthodologie

Ont été recensées et étudiées des initiatives de report modal vers la marche et le vélo réalisées au Royaume-Uni, en Belgique, en Italie, en Autriche, au Canada, aux Etats-Unis et en Australie. L'impact sur la pollution de l'air a été réalisée en quatre étapes : 1. quantification des émissions de polluants liées à la dépose des enfants à l'école en voiture pour quatre écoles types à partir de l'étude PREDIT 2 du Bureau d'études ADETEC ' La part des boucles de déplacement dans l'accompagnement des enfants , le potentiel de report modal vers les modes non motorisés ' , 2. simulation des émissions de polluants et des consommations selon les divers modes de déplacements utilisés pour se rendre à une des ' école type ' , 3. estimation des concentrations (qualité de l'air respiré dans la rue) d'une ' école type ' , 4. calcul pour ' l'école type ' de l'effet sur la qualité de l'air des choix modaux définis. Les quatre types d'écoles concernent le centre ville, un quartier excentré, la banlieue et une commune périurbaine. Le logiciel IMPACT (ADEME) a été utilisé pour les émissions et le logiciel STREET 4.0 (Targeting) pour les concentrations

Résultats

En France, les initiatives de report modal de la dépose à l'école sont rares, mais elles foisonnent ailleurs. Le souci de sécurité routière est souvent présent au départ, mais le réel essor est venu de la prise en compte des enjeux : de santé, du nécessaire exercice physique, de la pollution de l'air, de l'insertion de l'enfant dans la ville... Le Royaume-Uni donne l'exemple d'une stratégie nationale cohérente. Des plans de déplacements d'école sont réalisés. Des opérations telles que l'accompagnement à pied de groupes d'élèves à l'école par des parents, ' autobus pédestres ' ' Walking bus ' y sont nombreuses. Une filière appuyant les porteurs de projets en conseils, et en promotion est née. Dans tous les pays, les moyens de communication sont utilisés : presse, cédérom, Internet. La journée internationale annuelle ' International Walk to School Day ' est le grand jour de la marche vers l'école. En 2001, elle s'est tenue le 2 octobre. L'inscription d'élèves en dehors de leur secteur scolaire n'est pas neutre au regard de la qualité de l'air. Dans l'école en centre ville, les 26% d'élèves issus du ' hors secteur ' provoquent 92% des émissions. Un écart de 1 à 20 de la pollution générée par élève en CO, CO2, COV et NOx entre une école écomobile et une école fortement dépendante de l'automobile. En supposant que tous les élèves de l'école en centre ville utilisent le même mode, nous parlons alors de déplacement ' mono-modal ' : - les deux roues motorisés émettent, dix fois plus de composés organiques volatils (COV) que le mode ' tout voiture ' déjà deux fois plus polluant que la situation initiale , - le co-voiturage, avec trois élèves par voiture et des déplacements en ' boucle ', soit sur le chemin du travail, réduit par 5 la pollution émise par le mode ' tout voiture Parents taxi ' , - la disposition du bâti est souvent plus importante que le nombre de véhicules sur la qualité de l'air respiré en proximité automobile, du fait des conditions de dispersion des polluants , - sur un ' Grand axe ', avec 15 500 véhicules/jour, la pollution est identique à celle de la ' Grand rue ' du centre ville, qui n'en reçoit que 9 500. En effet, le profil de cette dernière est en ' U ' et étroite, alors que le ' Grand axe ' est large et les bâtiments, des grands ensembles, ne sont implantés que d'un côté et très écartés les uns des autres. Une rue libérée des émissions restera cependant sous l'influence de la pollution de fond de la ville ou du quartier. Les deux modes ' 2 roues motorisés ' et ' voiture ' signent leur présence dans la rue de l'école du centre ville, lorsque le benzène est à 3,4 µg/m3 avec le mode doux, le mode 2 roues motorisées atteignant 5,6 µg/m3.

Contacts

  • Nom/Titre : Marc de JERPHANION
  • Organisme : TARGETING
  • Adresse : 4 bis rue Albert Joly - 78000 Versailles
  • Email : mjerphanion@targeting.fr