Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Transport et aménagement > Formes urbaines

> Recherche détaillée

Report modal en périurbain et représentations de l’installation résidentielle.

ETUDE

Cette recherche analyse de manière qualitative, le report modal en fonction de la morphologie périurbaine et des représentations de l’installation résidentielle par les habitants. Le report modal en fonction est défini comme la possibilité de changer de modes de transport d’une manière multimodale ou intermodale. Nous avons fait l’hypothèse que les personnes qui effectuent un report modal en périurbain nourrissent des conceptions particulières à l’égard de leur installation résidentielle mais aussi des modes de transports

Année d'élaboration :

2002

Méthodologie

La gare de Simiane, dans l'aire urbaine marseillaise, sur la ligne ferroviaire reliant Marseille à Aix-en-Provence, est un lieu ouvert au choix modal. Sur le plan méthodologique, nous avons procédé à une analyse de contenu à partir d'entretiens semi-directifs, au domicile de 26 personnes ayant des pratiques modales différentes. Dans une première partie, le terrain d'étude est présenté en regard du mouvement de périurbanisation, pour se pencher sur les valeurs de l'installation résidentielle périurbaine. Dans la seconde partie, sont traitées des représentations des modes de transports, des attitudes face aux différents en mode et du report modal des pratiques.

Résultats

En regard socio-spatial à proximité de la gare, le report modal apparaît comme un choix étroitement associé au projet résidentiel avec l'intériorisation de la gare de Simiane dans le choix de localisation. Le report modal de ' voisinage ' est le plus répandu, avec la marche à pied comme mode de rabattement vers les gares. Le train offre une alternative à l'achat d'un second véhicule pour les familles. Quand celles-ci ont deux véhicules, le report modal s'associe le plus souvent à un partage des voitures entre les différents membres de la famille. Le report modal s'inscrit alors dans un régime de contrainte, une mobilité subie, d'autant plus que l'installation résidentielle sera perçue elle aussi comme contrainte. La gare attire aussi les habitants des zones d'urbanisation diffuse et des communes voisines et est perçue comme un lieu de connexion au monde urbain, qui n'altère pas les valeurs de l'installation résidentielle, car les habitants trouvent alors dans les petites routes, les chemins, l'environnement ' naturel ', la rupture tant recherchée avec l'urbain. Le report modal se réalise le plus souvent pour un motif unique vers le lieu de travail ou les lieux d'enseignements et entraîne peu de pratiques réflexives. Il apparaît essentiellement lié aux lieux de travail, ou d'enseignement, et aux difficultés d'accès aux centres villes, avec notamment la question du stationnement. Il est aussi déterminé par la qualité de services de la ligne SNCF car les dysfonctionnements de la ligne ferroviaire ont entraîné un report modal ' à l'envers ', du train vers la voiture. Le report modal est enfin motivé par la conscience sociale des personnes, qui surdétermine les questions de proximité géographique au lieu de rabattement.

Contacts

  • Nom/Titre : Sandra THOMANN
  • Organisme : CIRTA/IAR
  • Adresse : 3 bd. Robert Schuman - 13628 Aix-en-Provence cedex 01
  • Email : gthomann@free.fr