Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Circulation et voirie > Gestion du trafic

> Recherche détaillée

Réseaux de communication et aménagement du territoire

ETUDE

Ce rapport présente deux nouvelles approches du rapport entre réseau autoroutier et organisation de l’espace :

- une analyse du jeu d’acteurs (élus, chambres consulaires, entreprises) autour d’une infrastructure autoroutière en cours de réalisation (en l’occurrence la A 89 entre Clermont-Ferrand et Libourne), constituant la partie II de ce rapport,

- une analyse des restructurations du secteur de la grande distribution dans le triangle Bourges - Limoges - Clermont-Ferrand, à l’occasion de la construction sur une quinzaine d’années de trois axes autoroutiers suivant les côtés ce triangle de villes (partie III).

Année d'élaboration :

1999

Méthodologie

Collecte bibliographique, Organisation d'un colloque et valorisation.

Résultats

Les recherches restituées dans ce rapport, montrent l'intérêt d'un recours accru à la discipline géographique pour différents aspects de l'étude des réseaux de transport : - l'évolution sur le long terme ou non des réseaux en relation avec leur environnement à la fois physique (espace-support), réglementaire, économique et social. Il s'agit de mettre en évidence des contraintes, des atouts et des opportunités (exploités ou non), permettant d'expliquer une évolution non linéaire de la production des infrastructures ou de la mise en place des services, - l'impact de toute modification de cet environnement sur la configuration des réseaux. Les changements d'échelle de gestion (intégration ou fusion des réseaux si l'échelle s'accroît ou inversement, fractionnement) sont désormais fréquents. La modification des modalités de réglementation des différents modes peut avoir également des effets spatiaux en termes de restructurations de réseaux favorables ou non aux territoires desservis, - les modifications du fonctionnement des territoires occasionnés par la mise en place de nouvelles infrastructures ou de nouveaux services. Les études déjà réalisées montrent que l'on peut déjà distinguer des 'effets d'annonce' qui précèdent la mise en service, un certain nombre d'acteurs, locaux ou non, se mobilisant pour saisir l'opportunité qu'elle représente. Puis viennent les plus classiques effets spatiaux postérieurs à l'inauguration, que l'on a pu qualifier de structurants, - les problèmes d'articulation des échelles de desserte dans une optique de gestion globale d'un réseau multimodal. S'y ajoutent les problèmes créés par la superposition des compétences au sein des espaces urbains, lieux privilégiés de l'intermodalité, sans qu'une réelle 'interterritorialité' n'émerge vraiment, - plus concrètement et dans un domaine plus technique, la mise en place de systèmes d'information géographique (SIG) sur différents aspects des relations transports/territoires, ou sur le fonctionnement des réseaux eux-mêmes. Des géographes ont pu ainsi contribuer dans le cadre d'observatoires autoroutiers (A 64 par exemple), à une meilleure visualisation des effets (ou des non-effets) par le biais de tels systèmes. La cartographie est bien entendu aussi un bon moyen de représentation que la discipline géographique est censée maîtriser.

Contacts

  • Nom/Titre : Pierre ZEMBRI
  • Organisme : GDR RESEAUX
  • Adresse : 1 avenue Montaigne 931678 Noisy-le-Grand cedex