Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Organisation des Transports Collectifs > Organisation et gestion des réseaux

> Recherche détaillée

Structuration du réseau d’agglomération de Besançon en 5 sous-réseaux interconnectés

EXPERIMENTATION

Dés sa création le 1er janvier 2001, la Communauté d’Agglomération du Grand Besançon (CAGB), en tant qu’AOTU, décide de revoir complètement l’organisation des transports. Son territoire est très étendu (57 communes puis 59 communes au 1er janvier 2003) et très contrasté : un noyau dense pratiquement limité à Besançon et des communes périphériques rurales. Ainsi, en septembre 2002, le réseau d’agglomération Ginko est créé autour des principes suivants :

  • La rationalisation géographique des services de transport : cinq secteurs géographiques sont créés, avec quatre pôles d’échanges en périphérie de Besançon pour assurer la connexion entre les quatre branches du réseau du Grand Besançon et le réseau de centre-ville : Orchamps, Saint-Jacques, Micropolis et Témis,
  • un temps de parcours maximum de 30 minutes est assuré pour atteindre un des pôles d’échanges depuis toutes les communes de la communauté d’agglomération.

Avantages
Le fait d’arrêter les cars en entrée de ville permet de ne pas doubler l’offre purement urbaine mise en place par la CAGB sur le territoire communal de Besançon, mais également de repousser à l’extérieur d’un centre dense les problèmes liés à la circulation et à la manœuvre des cars. Ce système offre en outre aux usagers venant du périurbain un panel de destination plus large sans avoir besoin de réaliser une correspondance au centre-ville.

Clés de réussite
L’organisation et le suivi des correspondances est donc une clé de la réussite de ce type de desserte. Les pôles d’échanges ont été positionnés à proximité d’établissements scolaires afin d’assurer au mieux sans rupture de charge leur desserte. De plus, ils sont situés pour trois d’entre eux à proximité du contournement Nord-Ouest ou du Boulevard Urbain : le potentiel de développement de parcs-relais associés est donc intéressant. En outre, cette hiérarchisation ne s’est pas faite dans un souci de diminution de l’offre. Si l’offre est effectivement rationalisée, la CAGB en a néanmoins profité pour développer le nombre de services en périphérie et sur le territoire communal de Besançon.

Année d'élaboration :

2002

Origine (géographique, historique, économique, sociale…) :

Cette réorganisation du réseau a été initiée par la Communauté d’Agglomération du Grand Besançon, suite à sa prise de compétence transport en janvier 2001. D’une part, la CAGB héritait de deux anciens PTU : l’un sur la ville, l’autre sur sa périphérie. D’autre part, le périmètre final était très large : 59 communes, ce qui a amené la CA à trouver une solution innovante.

Méthodologie

Le niveau de service sur chaque commune a été défini par des indicateurs démographiques (population, emploi, équipements générateurs de déplacements, etc..), de manière à proposer une offre correspondant à la demande potentielle. Ceci a conduit à la définition d'une offre de service standardisée avec quatre niveaux d'offre.

Objectifs (Impacts attendus sur le système de déplacement)

La volonté politique pour la restructuration du réseau périurbain a été de proposer un réseau qui permette à tous les habitants de la Communauté d’Agglomération d’avoir accès aux différents pôles de la CAGB dans des conditions acceptables, tout en adaptant les services aux besoins des territoires. Ceci s’est traduit par des exigences en termes d’accessibilité (relier au mieux les communes entre elles et aux pôles de Besançon) et d’équité territoriale.

Financement - Ressources

La contribution forfaitaire versée à l’exploitant a progressé d’environ 25% entre 2001 et 2004. Si cette augmentation est également liée à d’autres facteurs (comme l’actualisation des coûts), on a là un bon ordre de grandeur des moyens financiers consentis pour cette réorganisation. En outre, plus d’un million d’euros ont été investis pour la réalisation des quatre pôles d’échanges.

Contacts

  • Nom/Titre : Yann Chauvin
  • Organisme : Communauté d'Agglomération du Grand Besançon
  • Adresse : 4, rue Gabriel Plançon, 25 043 Besançon CEDEX
  • Email : yann.chauvin@grandbesancon.fr
  • Contact ministère : Vincent Colombo, CETE de Lyon, 04 72 14 31 83