Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Marchandises > Logistique

> Recherche détaillée

Transports : mutations des techniques, emploi et cultures professionnelles

ETUDE

Quels sont les effets des mutations sur l’emploi et les métiers dans le secteur des transports ? L’approche centrée sur une zone d’emplois où les transports occupent une part importante de la population active, permet-elle de détecter des tendances lissées par les moyennes nationales ? La tendance à l’émergence d’une identité professionnelle de ’travailleur des transports’ commune à plusieurs modes, issue de la banalisation des conditions de travail et de l’émergence d’opérateurs multimodaux, se vérifie-t-elle dans la pratique ?

Année d'élaboration :

2000

Méthodologie

Pour répondre à ces questions, les méthodes de la géographie, de l'histoire et de la sociologie ont été conviées à examiner l'évolution des métiers du transport dans la zone d'emploi du Havre. Les statistiques produites par les recensements de la population, les enquêtes auprès des entreprises et l'Agence nationale pour l'emploi ont été examinées pour obtenir une vue d'ensemble, elle-même rapportée à une situation comparable à l'étranger, la 'travel-to-work area' de Southampton. Cette première démarche a révélé deux catégories qui appelaient un traitement plus approfondi.

Résultats

Le cadre de la zone d'emploi permet d'obtenir une connaissance plus fine de la réalité. La particularité de celle du Havre est le pourcentage important de l'emploi issu de l'activité de transport, la concentration des modes de transports qui ont connu d'importantes diminutions de main-d'œuvre au cours des vingt-cinq dernières années, et l'effet d'entraînement du port sur l'économie locale. Les statistiques produites actuellement n'ont pas pour objet principal la connaissance des cultures de métier, mais plutôt de la productivité (volume transporté) et dans une moindre mesure des gestes exécutés (Répertoire opérationnel des métiers : ROME). La comparaison avec la zone de Southampton a également montré la persistance d'obstacles aux comparaisons de ce type. Néanmoins, on a pu constater que l'emploi dans les transports dans la zone de Southampton a décliné en chiffres absolus et relatifs, sans pour cela entraîner une forte augmentation du chômage, car l'emploi s'est diversifié. L'approche qualitative a montré, d'abord, que les catégories utilisées pour l'observation des dockers sont tributaires du débat qui a entouré la réforme de la manutention. En ce qui concerne l'héritage des grandes transformations technologiques du passé, l'étude a montré aussi qu'il n'y a pas de rejet automatique de la modernisation, mais une méfiance face à la manière dont les conséquences de l'introduction des machines sur l'emploi sont présentées. La comparaison avec les structures internes de la Fédération internationale des ouvriers des transports (ITF), montre que la forte identité des dockers n'est pas une particularité havraise, puisqu'elle s'est affirmée même dans cet organisme international qui avait pour vocation, à l'origine, de regrouper tous les travailleurs des transports dans une même structure. Enfin, l'analyse des questionnaires distribués auprès des camionneurs dans la région havraise nous révèle que l'attitude à l'égard des mouvements sociaux varie selon les revenus, les diplômes et les connaissances des individus concernés. Elle permet aussi de vérifier que les différents modes de transport, se différencient, non seulement par leur équipement technique, mais aussi par l'origine sociale, les carrières typiques et l'attitude face au changement. L'étude confirme donc qu'une approche par zone d'emploi a l'avantage de faire ressortir des problèmes que les statistiques d'ensemble ne permettent guère d'entrevoir.

Contacts

  • Nom/Titre : John BARZMAN - Madeleine BROCARD